LE PLUS PETIT DES AVANTAGES POUR LA PLUS GRANDE DES JOIES – PART 2 (Chez les Jaunes)

Ce samedi, l’équipe « Espoirs » (private joke, certains la comprendront) soit l’équipe réserve se déplaçait chez ses voisines du Pays Rochois pour un derby de haute haleine !

Nous aurions pu titrer cet article « On a oublié Tina »… Cela a commencé vendredi soir quand Anthony donne son 12 et oublie de la citer, ce qui la fait fondre en larmes (vous comprenez, elle venait de se taper 2h d’entrainement où il lui disait « on travaille ça pour ce week-end »…). Puis, cela a continué samedi quand Mila a dû lui avouer que sans alarme sur son téléphone, elle l’aurait oublié… et on appelle ça des amies !

Mais finalement, nous avons pu l’intituler « Le plus petit des avantages pour la plus grande des joies »… Parce qu’on vous l’avoue, l’autre, c’était en cas de défaite !

Arrivées en terre de Saint-Pierre (en Duster du Seigneur pour les VIP), l’équipe devra changer de vestiaires car passe-partout ne donne pas les bonnes clés dans le Pays Rochois… Tout le kop filliérois s’étant déplacé, les filles ne pouvaient pas les décevoir. Pourtant, il y a en eu des actions decevantes… Dans cette rubrique, merci à capitaine Al pour son premier pénalty dont le mur se souvient (elle a pris les maillots pour ça…). Merci aussi à Mila, pour son lobe à la cage très bien exécuté. Mais après tout, c’est aussi ça la beauté du sport, parce qu’après 92 zones et un lobe de la cage raté, c’est bien Mila qui nous offre le but de la victoire… mais n’allons pas trop vite !

La première période a aussi été marquée par une lune découverte de Cloé, le short remonté sous les aisselles (il en fallait un par match… Si vous ne savez pas de quoi je parle, allez visiter l’article Part.1 du match de la N3). Et par une fracture du fessier de Laulau, après une parade plutôt originale qui se résume par un gros PAF du coccyx sur le sol. À part ça, elles ont joué au handball et elles rentrent aux vestiaires sur un petit avantage de +1, 9-8.

La seconde période est plutôt marquée par des bobos, notamment de notre capitaine nationale Al (fracture du mental suite à son péno raté ? Eh non, vrai bobo à la cheville… Ça, c’est parce qu’elle n’avait pas ses chaussettes co*****), de notre dramaqueen Cloé qui sortira dans les bras de son coach (quand ce n’est pas l’une, c’est l’autre…) et qui pleurera 30mn, tout ça pour aller mieux 1h après mais aussi de notre gardienne Laulau, allumée à 6m en plein nez ce qui lui vaudra une chute et une bagarre entre Cloé et l’arrière adverse (« Eh, mais tu vois pas qu’elle est par terre, va pas tirer gnagnagna », l’esprit d’équipe prime vous le comprendrez…). Au final, une deuxième période avec un gros passage à vide qui permet aux jaunes de prendre les devants et de mener nos violettes, jusqu’à ce qu’elles se réveillent et reprennent le dessus pour s’imposer dans les dernières secondes, 20-19.

En résumé : des blessures avec plus de peur que de mal (même si Cloé a poussé le drama jusqu’à se traîner littéralement jusqu’aux vestiaires parce qu’elle « ne pouvait pas marcher »), un sourire toujours aussi ravageur de Laurine même avec une balle dans la tête (c’est pas nous qui l’avons dit… c’est le monsieur en orange !), 15 arrêts pour Martoche sans même suer (effectivement, la table confond le « 12 » et le « 22 » et attribuent les arrêts à la mauvaise personne…), un pied flagrant d’Eglantine devant les yeux de l’arbitre et innocemment ignoré et une victoire qui fait plaisir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :