RENDEZ-VOUS POUR UNE ÉDITION SPÉCIALE À L’ASCENSION

Nous espérons que vous n’avez rien prévu à l’Ascension ? Parce que comme toutes les années depuis 30 ans, nous, nous vous attendons au complexe du Parmelan pour notre traditionnelle Parmel’Hand !

Mais pas n’importe laquelle… Cette année c’est une

ÉDITION SPÉCIALE 30 ANS !

Inédit : la Parmel’Hand ne sera, cette année, pas sur une journée… Mais sur deux jours pour deux fois plus de plaisir !

Une édition INRATABLE !

Jeudi 26 mai, nous nous retrouverons aux alentours de 9h pour débuter le tournoi sur herbe jeunes qui vous réservera beaucoup de surprises… il faudra aller se coucher tôt (ou pas forcément, pour les plus valeureux) pour pouvoir profiter pleinement de notre deuxième jour de surprises !

Vendredi 27 mai, dès 9h, ce sera place au tournoi adultes ! Et pour clôturer cette édition mémorable en beauté, DJ Michou nous fera l’honneur de sa présence pour mettre le feu en soirée !!!

Nous comptons sur vous pour venir fêter notre anniversaire avec nous !

Inscriptions à venir…

UNE DEFAITE SEVERE POUR LES SG1

Peut-être que la photo venant illustrer cet article vous aura attirer l’œil. En effet, nous avons fait le choix de poster cet article accompagné de la photo de l’homme du match avec notre chroniqueuse… parce que ce visage tuméfié de guerrier souriant après la guerre dans son maillot ensanglanté est digne du meilleur film d’action de l’année ! Bon, d’accord, c’est aussi parce qu’on avait aucune autre photo…

Ce samedi, l’équipe 1 des séniors garçons recevait l’équipe de Voiron pour un match en retard.

Les garçons avaient à cœur de renouer avec la victoire dans un contexte compliqué pour eux depuis quelques matchs et dans un objectif de se maintenir en Excellence la saison prochaine.

Restés sur une défaite (30-25) au match aller contre cette équipe voironnaise, l’entame de match n’est pas idéale pour les violets puisqu’elle tourne vite à l’avantage des adversaires (1-5 à la 6ème minute). Les gars s’accrochent dans cette première période marquée notamment par un manque d’efficacité au shoot et une défense fragile ce qui permet notamment à l’ailier adverse de performer (10 buts sur 10 tentatives à la fin du match). Les violets rentrent aux vestiaires en accusant un retard de 5 buts (12-17), malgré une lucarne aussi incroyable qu’inédite de Lavo, craignant simplement la sanction qui aurait pu lui tomber dessus s’il n’avait pas marqué lors de ce match (un pari avait été fait… et devrait certainement être fait plus souvent pour que notre aventurier en herbe reproduise ce genre d’actions !).

Ils ne baisseront pas les bras et reviendront conquérants sur le parquet en seconde période. Grâce à un très beau quart d’heure marqué par une défense solidifiée, ensemble et unie permettant des récupérations de balles conclues par des montées de balles rapides et des buts, mais aussi par de belles actions tant collectives qu’individuelles face au but (notamment avec 8 buts sur 12 tentatives pour Max et 7 buts sur 12 tentatives pour Jord), les violets parviennent à revenir à seulement 1 longueur des voironnais (24-25, 43ème). C’est malheureusement là que le bateau prend l’eau et que la rencontre s’enflamme. Des mauvais coups non sifflés, des sanctions distribuées aux Fillierois qui se retrouvent parfois à 4 sur le terrain (notamment suite à un Jord râleur qui prendra deux minutes pour avoir contester une décision d’arbitrage – ou peut-être a-t ’il été sanctionné simplement pour sa coupe de cheveux douteuse ?) et la sanction ultime… Un carton rouge pour le capitaine Carpenter qui sera forcé de rejoindre les supporters en tribune (avec une lèvre fendue, le maillot ensanglanté, ce qui lui donnait un petit air bagarreur et guerrier qui fait peur ! malheureusement, il n’a pu faire peur à personne sur la fin de ce match.)

Malheureusement, la marche est trop haute pour les violets qui peinent à rester au contact des voironnais qui s’envolent et s’imposent sur un score sévère de 38-30 qui ne reflète en rien la qualité de la rencontre.

Nos gars devront se remobiliser avant les deux derniers matchs de la saison pour retrouver le chemin de la victoire ! Nous espérons les voir victorieux lors des prochaines rencontres en commençant par ce week-end à domicile, recevant Vizille dimanche à 16h (actuels 7ème de la poule, 2 places devant nos violets). Ils auront besoin de vous et de vos encouragements !

LES INSCRIPTIONS SONT OUVEEEEERTES !

Vous ne pensez quand même pas rater l’édition inédite de la Parmel’Hand ?

Pour ses 30 ans, le tournoi sur herbe le plus célèbre de la Haute-Savoie sera sur

2 JOUUUURS !

Il n’y aura pas de la place pour tout le monde, alors inscrivez-vous !

Comment faire ? Il suffit de remplir le dossier ci-dessous, de le renvoyer par mail à l’adresse campillo.sarah@gmail.com et d’envoyer le règlement par chèque à l’adresse postale indiquée ou par virement.

DES SF2 ENCORE EN COURSE POUR LA MONTÉE

L’objectif de début de saison était clair pour l’équipe réserve sénior féminine : la montée en Prénationale. Pour y arriver, il faut bien entendu viser le haut de tableau. Seules les premières de chaque poule accompagnées des 4 meilleures deuxièmes accèderont à la Prénationale. Pour le moment, nos Fillieroises restent accrochées à la seconde place notamment grâce à la victoire de ce week-end ! 

En effet, les violettes recevaient ce samedi soir leurs voisines oranges et noires de Sallanches. Restées sur une lourde défaite en première phase face à cette équipe, les Fillieroises étaient déterminées à ne rien lâcher et à, cette fois-ci, s’imposer dans ce match important. 

Le premier tirage au sort de la saison de la nouvelle capitaine Juju (en l’absence d’Ali – un collier d’immunité, un brassard et quoi encore… ?) sera en son avantage puisqu’elle réussit à priver notre gardienne du seul éclat de soleil du samedi qui lui arrivait… pile dans les yeux. Bravo Juju ! 

Cependant, ce ne fût pas sans encombres puisqu’à la 5ème minute de jeu, cette seule gardienne du week-end Lau, dans une tentative de parade au sol, pousse un cri de douleur retentissant. La cuisse a lâché, et grâce aux encouragements sans faille du public (notamment de la Team Popof, toujours présente pour encourager nos équipes violettes) mais aussi du banc violet, elle parviendra à se relever et à serrer les dents jusqu’aux termes de la rencontre (et parviendra même à faire 14 arrêts sur une jambe). La carrière prometteuse aux cages de Milou qui, dès les premières inquiétudes, a sauté dans son jogging pour remplacer Lau a donc été tuée dans l’œuf par cette dernière, certainement par peur d’être remplacée par le talent inimitable de notre Milou !

Fortes d’un esprit d’équipe sans faille, d’un mental à toutes épreuves et de leur savoir-faire, les violettes ne laisseront aucun espoir aux oranges et noires lors de ce match retour. Rentrées aux vestiaires (où Milou aura l’occasion de mettre sa tête dans un endroit rêvé en tentant de soigner la douleur de Laurine… décidément, ces deux-là n’en auront pas raté une) avec une confortable avance de 7 buts, elles entameront la deuxième période avec autant de sérieux. Solidaires en défense notamment pour aider au maximum la boiteuse, performantes en attaque (6 buts pour Mathilde, 5 buts pour les deux Dérobert et notamment 3 buts pour le retour de Marylin), l’équipe réserve fillieroise parviendra à s’imposer 35-27. Une victoire bien méritée, qu’elles sont allées chercher en équipe !

La montée est encore possible !!! Il faudra confirmer ce succès lors du match report du 23 avril face à leurs concurrentes directes, le HB Pays Rochois. Rendez-vous à 19h au Gymnase du Parmelan, elles auront besoin de vous !

 

Ce ne sera pas le même sort réservé à la N3, restées sur 4 victoires en 4 matchs, qui s’inclinera sur un lourd score de 31-20 à St Egrève, mettant fin à la série de victoires. Elles retrouveront le chemin du succès dès lors prochain match, samedi 30 avril à 21h face à Livron au Gymnase du Parmelan, nous en sommes sûrs !

UNE BELLE VICTOIRE AU BOUT DU SUSPENS POUR LES -18G

Dimanche, à 16h, les -18G fermait le bal de ce week-end de matchs au Gymnase du Parmelan en recevant Bourgetain. 

Après 5mn de course poursuite au score, ce sont d’abord les adversaires qui prennent l’avantage (24, 8ème minute) avant que les violets ne les recollent et décident d’accélérer le rythme avec une belle défense collective permettant les arrêts de nos gardiens (5 arrêts au total pour Emrik – 10 arrêts pour Brice) et une efficacité devant la cage adverse. Les garçons enfoncent le clou et parviennent à rentrer aux vestiaires sur une confortable avance de 6 buts (15-9). 

Trop confortable ? C’est ce qu’il semble puisque les garçons décident de faire des frayeurs à leurs supporters et à eux-mêmes dans les derniers instants de la seconde période. Alors que l’entame de match était idéale, avec des actions construites, un beau rythme et une défense solide, les garçons se confondent en pertes de balles et permettent à leurs adversaires d’espérer un dénouement leur étant plus favorable en les laissant revenir à une longueur de retard (27-26, 56ème). Fort heureusement, Brice en décide autrement et ferme la porte du but, permettant à ses coéquipiers de reprendre l’avantage avec de belles performances face au gardien adverse (9 buts sur 10 tentatives pour Benjamin – 6 buts sur 7 tentatives pour Merlin [il a également découpé deux fois un joueur, ce qui lui a valu deux exclusions temporaires, mais ça, on ne le dira pas] – copie parfaite avec 4 buts sur 4 tentatives pour le capitaine Carl). 

Un bel esprit collectif et une rage de vaincre amènera les garçons jusqu’à la victoire, 30-27, aux termes d’une rencontre pourtant sereine qui aura été des plus haletantes. 

3ème victoire de la saison pour les violets en 8 matchs, première d’une série ? Nous l’espérons !

S’ils sont performants dans les tribunes quand il s’agit d’encourager, ils savent se montrer tout aussi performants sur le terrain. Il ne leur reste que 2 matchs cette saison, 2 matchs à domicile, 2 dimanches… et quoi de mieux à faire que de venir les encourager ?

Alors rendez-vous le jour de la Fête du Travail (pas férié pour eux !) à 16h face à Rochettois et le dimanche 15 mai pour leur dernier match de la saison, à 14h face à Rumilly.

UN INCROYABLE 2/2 POUR LE COLLECTIF FEMININ

Si le collectif masculin était malchanceux le week-end dernier (chronique dans le précédent article), le collectif féminin a été, quant à lui, victorieux !

Le bal a été ouvert par le groupe 2, en déplacement à Annemasse avec une poignée de supporters de la N3 notamment. Le premier but sera inscrit par notre capitaine violette, joli hasard (ou pas, puisqu’elle est vraiment très performante tout le monde le sait) puisqu’elle disputait son dernier match de la saison, forcée de se retirer pour la plus belle des causes… vous comprendrez en voyant la photo ci-dessous !

Toutes nos félicitations à notre capitaine adorée.

La rencontre tourne très vite à l’avantage de nos violettes, sérieuses et impliquées, infligeant d’entrée un 0-3 à leurs adversaires. Grâce à de belles performances de nos gardiennes (notamment Martoche avec 9 arrêts soit plus de 60% d’efficacité – votre chroniqueuse se met aux mathématiques, prenez la donnée avec des pincettes…), un jeu rapide notamment avec une Lison en feu (11 buts sur 14 tentatives), le match est maîtrisé de bout en bout par les violettes qui s’imposent largement 13-32.

Grâce à cette victoire, elles confortent leur seconde place au classement avec un match de retard. Un match plein d’espoir pour la suite, qui promet une fin de saison haute en couleurs ! Rendez-vous le week-end prochain, à 19h au Gymnase du Parmelan, pour le match retour contre Sallanches, actuelles 6ème du classement.

Le groupe réserve a ouvert la voie au groupe N3, recevant dimanche le club du Pouzin (pour le plus grand plaisir de certaines joueuses). Restées sur un 3/3 (3 victoires sur les 3 derniers matchs) mais sur un score à leur désavantage lors du match aller au Pouzin (32-25), les filles avaient à cœur de rester sur cette bonne dynamique afin de finir ce week-end avec 3 points.

Sous les yeux de deux magnifiques chatons (Elo et Mau), les violettes, elles, n’étaient encore une fois PAS DES CHATONS (citation MelRandy). La première période reste très serrée tout au long des 30 minutes. Tantôt à l’avantage des unes, tantôt à l’avantage des autres, ni les violettes ni leurs invitées ne parviendront à se détacher des autres pour prendre un avantage conséquent. Ce sont tout de même bien les Fillieroises qui rentreront aux vestiaires sur un score avantageux, 17-16.

Encore une fois, ce sera l’esprit d’équipe qui permettra aux filles de creuser l’avantage en seconde période grâce à une défense soudée qui permet à Manue de faire les bons arrêts (10 arrêts au total), et à presque toutes les joueuses de concrétiser leurs attaques par un but au moins !

L’écart se creuse, le mental permet de tenir et d’enfoncer encore le clou, et c’est sur une magnifique victoire 30-27 que le week-end se termine.

C’est donc un 4/4 pour le groupe N3 ! Nous espérons qu’elles continueront sur cette lancée notamment le week-end prochain avec le déplacement à Saint-Egrève.

Belle(s) performance(s) de nos deux équipes féminines qui finissent le week-end aux 2ème (Départementale) et 3ème (N3) places de leurs championnats !

Nous voulions également transmettre nos excuses à l’équipe du Pouzin, qui a sans doute dû s’arrêter plusieurs fois sur la route du retour étant donné que certaines joueuses méthodiques (Nina et Lau, vous n’êtes pas du tout visées…) leur ont donné la quiche de la cuisto en chef Amand… ça n’a pas dû aider les intestins !  

UN DOMMAGEABLE 0/2 POUR LE COLLECTIF MASCULIN

Sachez que votre chroniqueuse (elle est actuellement en train de regarder la Chronique des Bridgerton et se prend pour Lady Whistledown… pour ceux qui ont la référence) ne s’est pas du tout sentie obligée d’écrire cet article pour souligner l’action du week-end qui s’est déroulée dans un des matchs des séniors garçons pour faire plaisir à un certain Clément… ou juste un peu.

Le week-end a mal commencé pour le groupe 1 des Séniors Garçons, en déplacement à Ambérieu samedi soir. Restés sur une victoire face à cette équipe en première phase (31-26), les garçons avaient tout pour réitérer ce succès… mais en vain. Dans sa quête de vérité, votre chroniqueuse n’a pu que récolter des remarques telles que : « c’était un match sans ». Pour les autres remarques, nous les tairons car certaines peuvent être vulgaires. Ainsi, ils étaient de retour aux alentours de minuit avec une lourde défaite, 42-24.

Du côté de l’équipe réserve, l’espoir était grand de ramener une victoire. Presqu’invaincus dans la défaite (17 défaites en 18 matchs, 1 nul), les garçons ont bien résisté dans cette rencontre face à St-Pierre-Chamoux. Le score de 0-0 restera au tableau d’affichage pendant plus de 3mn, avec notamment un arrêt de Yan (auteur d’un très bon match comptabilisant 12 arrêts) et beaucoup de déchet au tir, c’est finalement les adversaires qui ouvrent le score. Ils creusent très vite leur avantage en infligeant un 4-0 à nos garçons qui peinent à revenir au score, restant sur un retard de 6 buts à la mi-temps. Le retard sera trop conséquent pour les violets, qui parviennent à gagner la seconde mi-temps d’un petit but (12-11) qui ne sera pas suffisant pour remporter la rencontre. Ils s’inclinent 20-25 mais la plus belle action du match restera tout de même violette avec un Clément Berchiatti « plutôt pas mauvais » (dixit son papa) et son tir à la hanche sorti de nulle part, démontrant tout son talent (vous pensez que votre chroniqueuse lui a assez ciré les pompes ?).

Espérons une issue plus glorieuse (à l’image de celle du collectif féminin le week-end dernier, résumé dans le prochain article) pour nos deux équipes masculines ce week-end, les deux équipes jouant à 21h samedi soir. Le groupe 1, à la maison, recevra Pays Voironnais tandis que le groupe 2 se déplacera à Rochettois.

PREMIER 2/2 POUR JM

Coach de deux équipes cette saison, Jean-Marc n’avait jamais connu un week-end plein et a toujours fini grognon… la malédiction est levée !

Ce sont les séniors garçons 1 qui ont ouvert la voie samedi soir avec la réception de Decines à 20h.

L’équipe adverse est arrivée sur les coups de 18h45 et a découvert avec stupéfaction notre incroyable gymnase du Parmelan (en même temps, on les comprend, on en a rarement vu d’aussi exceptionnels ailleurs). « Petites ailes », « Petit terrain », « Tribunes pourries », « Terrain bizarre », « Filets pleins de trous » ont été leurs principales réflexions quand nous, Team Violette, nous y voyons des ailes avec un angle parfait pour favoriser les arrêts de nos gardien(ne)s, un terrain génial pour une endurance moindre, des tribunes superbes pour accueillir nos supporters et être au plus près d’eux, un terrain qui permet de se faire une cheville à n’importe quel moment en se prenant le pied dans un trou réservé au badminton (ok, là, on a pas trouvé de bons côtés), et un filet excellent pour feinter l’arbitre et lui faire croire que le ballon n’est pas rentré : « Mais puisque je vous le dis, regardez par vous-même, vous voyez bien qu’il roule à l’extérieur de la cage ! ».

Habitués, nos violets n’ont été en aucun cas déstabilisés et sont rentrés dans le match mobilisés et motivés à remporter une victoire importante pour leur course au maintien. Cela s’est ressenti sur l’entame de match sérieuse, avec quelques échecs au tir mais avec une belle défense collective et un Théo on fire en fermeture. Le score reste serré tout au long de la première période, avec pour commencer un avantage pour les Fillierois qui se transforme par un retard allant jusqu’à 3 buts à 10mn du terme de la mi-temps. Bien décidés à ne pas rentrer aux vestiaires avec un retard, les violets ont réussi à se créer des espaces en défense notamment avec quelques beaux duels de Loic en arrière, pour terminer sur un avantage d’un but.

Tandis que quelques esprits s’échauffent, les garçons restent dans leur match pour maîtriser cette seconde période. L’écart est creusé tout au long de la seconde période, marquée notamment par une belle performance au tir du capitaine d’une soirée, Maxime (10 buts sur 15 tentatives) mais aussi d’un bel esprit collectif qui permet à presque tous les joueurs d’inscrire au moins un but dans la rencontre (sauf Flo… qui, sur son seul but, se le voit refusé pour on ne sait quelle raison ! Certainement pour sa coiffure merdique). Ce même Flo arrivera même à se prendre un petit pont en défense, alors que tout le monde l’avait vu venir… nous espérons qu’il arrivera davantage à garder les jambes serrées sur les poteaux de Koh Lanta…

Les garçons s’imposent donc sur un score de 33-30 aux termes d’une rencontre plaisante et maitrisée de bout en bout. Bravo à eux !

JM a commencé par savourer cette victoire avec son collectif masculin. Puis, il a entamé la panique… Si les garçons avaient gagné, cela pouvait vouloir dire que les filles allaient perdre le lendemain. Une victoire pour une défaite, comme à chaque week-end depuis le début de l’année ! Mais cette fois, les filles de la N3 en ont décidé autrement.

Alors qu’elles auraient dû être au repos, le match report d’Isardrome les a tirées du lit (avec 1h de sommeil en moins…) pour être au rendez-vous à 10h15. 10h15 ? Que disons-nous… le départ a finalement sonné aux alentours de 10h45 à cause de retardataires dont on ne citera pas le nom… (l’une d’entre elles a même osé dire qu’elle n’avait que 4mn de retard alors qu’elle en avait 20…). L’essentiel était qu’aucune n’avait raté son réveil du fait du changement d’heure (malgré des rêves qu’on aurait pu croire prémonitoires… n’est-ce pas Manon !), et c’était déjà pas mal ! Elles avaient la chance d’être accompagnées par une Bert en pleine forme, venue encourager ses coéquipières et par Matthieu, qui s’est gentiment proposé pour faire la table !

Après 2h de route et un détour à deux minibus dans Vénissieux pour récupérer princesse Céc, les filles ont débarqué dans la Drôme (à Saint-Rambert-D’Albon précisément, vous ne savez certainement pas où ça se trouve mais on trouve que ce nom est vraiment très drôle).

Concentrées sur l’objectif et bien que déstabilisées par la chaleur (presqu’étouffante), elles sont parvenues à prendre l’avantage dès la première période grâce notamment à 11 arrêts de la part de Manue. Elles rentrent aux vestiaires (enfin pas vraiment parce qu’il y faisait trop chaud) sur un score avantageux de 10-15 et avec un œil en moins pour Mélina (quand on ne se protège pas quand quelqu’un nous attaque en mode « fourchette », ça n’aide pas !).

La seconde période ne laissera aucun répit aux adversaires, qui ne parviendront jamais à revenir à moins de trois longueurs de retard. Un match maitrisé de part en part par les Fillieroises au cours duquel toutes les joueuses ont inscrit au moins 1 but, preuve de la force collective des filles. Mention spéciale à Lou, auteure de 6 buts pour son premier match en N3 sous les couleurs violettes ! Mais aussi à Sarah, meilleure buteuse du match côté violet, qui signe un retour en pleine forme (7 buts sur 9 tentatives).

Elles rentrent à la maison avec une victoire 25-31 !

ET SIGNENT LE PREMIER 2/2 DES EQUIPES FANIONS DE LA SAISON !

Bravo à elles !

P.S. 1 : le terrain devait être glissant ou propice à la chute… Tellement motivée et morte de faim, Sarah a décidé de se jeter sur une balle et a terminé sa course par une chute monumentale digne des plus belles cascades d’Hollywood. Elle aurait dû prendre les maillots pour les faire replier à Sauveur une deuxième fois pour le plus grand plaisir d’Amand mais elle a été suivie par Lou, qui, visiblement, ne sait pas mettre un pied derrière l’autre ou avait certainement oublié d’enclencher la marche arrière et s’est « emmêlé dans ses pieds ». On aurait pu en faire un bêtisier !

P.S. 2 : elles ont été ravies de voir que les douches du gymnase du Parmelan n’étaient pas si mal que ça… Lolo a pu prendre sa douche depuis son sac grâce à une « douche inversée » ! Comme quoi, on n’y est pas si mal chez nous… 

UN BILAN MITIGÉ POUR LE COLLECTIF FÉMININ

Soirée folle samedi soir au Gymnase du Parmelan avec une affiche 100% féminine ! Une ambiance de folie, un chaudron plein à craquer mais malheureusement un bilan mitigé…

À 19h, l’équipe réserve a ouvert le bal avec la réception de Bourgetain qu’elles n’avaient jamais rencontré (elles avaient fait forfait au match aller, et ça nous aurait arranger qu’elles le fassent aussi au match retour, du coup ! [spoiler alerte, vous avez compris le pourquoi du comment du bilan mitigé]).

À 17h30, les violettes avaient déjà investi les vestiaires pour se faire jolies (effectivement, elles avaient été prévenues de la venue de M. BOCQUET du Dauphiné, certainement accompagné de son appareil photo… il fallait être « instagramables ») : petites tresses, plaquer la mèche rebelle (pour ne pas ressembler à Manon avec ses rouflaquettes), se questionner sur la longueur de son short (« parce que c’est plus de mon âge », dixit Juju)…

Malheureusement, à la sortie des vestiaires, toutes apprêtées, le premier coup dur leur a été infligé avec la blessure de Tessa durant l’échauffement (prompt rétablissement à elle et nous espérons un retour rapide sur les terrains).

La rencontre a donc été lancée avec 11 joueuses au lieu de 12 par une incroyable paire d’arbitres (merci à eux, ils se reconnaitront). Difficile pour les filles de rentrer dans le match, des balles perdues, des buts bêtes (comme des petits ponts, Laulau a pensé à se faire monter un filet entre les pieds)… et un score à leur désavantage à la mi-temps, 12-14.

Malgré la belle rentrée d’Ana aux cages, avec 6 beaux arrêts notamment un sur pénalty, les actions de but sont encore trop rares et l’écart est conservé. Sans jamais parvenir à recoller au score, les filles reviennent souvent à une longueur d’avance. La rencontre se conclue sur un désavantage de 2 buts, 23-25, qui vient ternir (un petit peu, parce que c’était vraiment trop beau pour être terni) ce qui va suivre.

La rencontre qui a suivi a été plus à l’avantage des violettes. Un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne. Et pour la deuxième fois de la saison, ce derby est remporté par le HBC Fillière !

Entrées avec la rage de vaincre à 21h, la première mi-temps ne présageait rien de bon pour les violettes. Le score a du mal à décoller et les vertes infligent un 2-0 d’entrée de jeu. Privées de but pendant plus de 5mn, les vertes se font recollées à la 16ème (7-7). Malheureusement, après 10mn talonnées, elles reprennent les devants avant de rentrer aux vestiaires en profitant d’un avantage confortable de 3 buts à la mi-temps : 13-16.

Le fauteuil confortable sur lequel pensaient être installées les vertes était en fait un siège éjectable car nos vaillantes violettes sont revenues sur le terrain avec plus d’envie que jamais, et une résignation à laisser passer ce derby sous leur nez. Devant un public en feu, notamment mené par notre désormais incontournable « Team Popof » des -18, les filles ont enchaîné de bonnes défenses (avec une Manon qui s’est fait recollé la rouflaquette lors d’un contre majestueux) qui leur ont permis de gagner des ballons et de les concrétiser devant le but avec deux fusées, Cécile et Amand (ce n’est pas déconnant, les plus vieilles avec les meilleures cannes…). Mention spéciale à Maylis, auteure de 7 buts, ainsi qu’à Sarah, auteure de 6 buts durant cette rencontre (la lulu magique, et un bon retour après 6 semaines d’absence).

Le dernier quart d’heure sera intense, la joie tout autant, et le dénouement en sera heureux pour la N3 féminine (qui est même parvenu à effacer la déception aux filles de la réserve) puisqu’elles s’imposent

30-26

Merci aux filles pour ces belles émotions, ce moment de bonheur partagé, ce retour à la victoire qui fait du bien et nous leur souhaitons de continuer sur cette lancée notamment pour le match de la semaine prochaine au Teil.

On retiendra qu’il y a des chats noirs dans ce collectif féminin… (Elo, Al, Lau… désolés.)

Et si vous n’étiez pas là… vous avez tout raté.

Pour ceux qui étaient là, vous avez choisi le bon derby, les garçons se sont inclinés 33-24 à La Roche.

Et merci à tous pour vos voix, pour vos sourires, et vos encouragements précieux pour nos collectifs.

ELLES L’ONT FAIT !!!!! 2/2 CETTE SAISON !

UNE AFFICHE 100% FEMININE AVEC UN DERBY EN TÊTE

Préparez-vous, nous nous apprêtons à vous donner une date à cocher sur votre calendrier.

SAMEDI 12 MARS À PARTIR DE 19H

(et même à partir de 13h pour les -15M, puis 15h pour les -15F et enfin 17h pour les -18F !)

Si vous n’étiez pas encore au courant, c’est que vous n’avez pas croisé Maud Viret depuis au moins un mois… Et finalement, même si vous l’avez croisé, vous n’avez pas les bonnes infos!

À 19h, et pas une minute de plus, le coup de sifflet retentira et lancera la rencontre choc de cette deuxième phase : HBC FILLIERE – ANNECY CSAV HANDBALL. Les Violettes contre les Vertes. Les Montagnes contre le Lac. La Campagne contre la Ville. Une rencontre de haute voltige entre nos deux clubs, depuis toujours rivaux sur les terrains… Un derby qui s’annonce chaud bouillant !

Elles se sont quittées sur un score au plus petit des avantages penchant du côté violet (26-27), qu’en sera-t-il samedi ? Il faudra être là pour le savoir !

Ce derby sera suivi de la réception du club de Bourgetain par l’équipe réserve à 21h. Actuelles premières du classement avec un match en retard, les violettes devront remporter ce match contre une équipe de bas de tableau (avec deux matchs en retard) pour conforter la première place.

Vous avez la vague impression de lire une copie de votre enfant ou de vous-même corrigée par une prof qui en avait marre de vous lire ? Nous aussi. Mais on nous a fait une farce ! ça s’appelle une

INVERSION DES MATCHS

On la refait donc.

À 19h, les actuelles premières du championnat départementale (et oui, c’est toujours bien nous), recevront Bourgetain qui a eu la gentillesse d’accepter un match avancé. Les violettes auront à cœur de conforter leur première place ce qui promet une rencontre de qualité pour cette ouverture de soirée !

Elles seront suivies par leurs homonymes de la N3 à 21h avec LA rencontre choc de cette deuxième phase : HBC LA FILLIERE – ANNECY CSAV HANDBALL qui, elles aussi, ont eu l’amabilité d’accepter de jouer plus tard. Les Violettes contre les Vertes. Les Montagnes contre le Lac. La Campagne contre la Ville. Une rencontre de haute voltige pour clôturer cette soirée entre nos deux clubs qui sont rivaux depuis toujours sur les terrains… Un derby qui s’annonce chaud bouillant !

Elles se sont quittées sur le plus petit des avantages penchant du côté violet en première phase (26-27), qu’en sera-t-il samedi ? Il faudra être là pour le savoir !

Pour que la soirée se résume à un 100% de victoire, nous avons besoin de vous et de vos voix pour faire trembler les murs du chaudron !!!! (vous reconnaissez quelqu’un avec ces tonnes de points d’exclamation ? c’est la signature d’une de nos salariées emblématiques, StephBric si tu passes par là, je te rejoins, parfois il est nécessaire de BIEN ponctuer la phrase).

En plus, le local buvette rouvre ses portes (et ses fenêtres, jdcjdr) avec une équipe Animation bien échauffée par la soirée repas et des parts de TARTIFLETTE pour se réchauffer !

Comme les Enfoirés, ON COMPTE SUR VOUS !

P.S. : si vous n’aimez pas trop les filles, vous pouvez toujours aller soutenir nos SG1 dans LEUR derby chez nos voisins du HBPR (Pays Rochois) ! Et si vous êtes fan de derby… vous pouvez toujours tenter de faire les deux, c’est à 19h au Gymnase du Parmelan et à 21h à celui de Saint-Pierre ! Et du coup non, il faudra bel et bien choisir entre un derby féminin ou masculin car les deux équipes joueront à la même heure… Choix cornélien pour vous, mais aussi pour JM car ce sont ses deux équipes…